Better Call Saul

Saul Goodman, attorney at law

S01E02-Desert
1

Episode 2 : Mijo

Quitte à démarrer sur les chapeaux de roues, AMC a planifié la diffusion du second épisode dès le lendemain du pilote. Histoire de ne pas trop nous faire attendre après le cliff de fin sur lequel nous étions resté la veille.

Attention, la suite de l’article va révéler l’intrigue. Ne lisez pas si vous n’avez pas vu l’épisode.

Revenons en à nos moutons

Tomates, poivrons, piments, … on nous mets l’eau à la bouche en ce début d’épisode. Mais avez-vous reconnu qui est derrière les fourneaux ?
Oui, c’est bien Tuco Salamanca, membre du cartel avec qui Walter White sera en contact dans Breaking Bad.

Sa grand-mère entre dans la maison, accompagnée des deux skaters qui ne se doutent pas du danger qui les guette, manquant de respect envers cette dernière. Ils sont toujours dans l’optique de lui soutirer de l’argent suite à l’accident qu’ils ont provoqué afin de jouer les victimes.
Aux petits soins pour elle, Tuco retient son agacement le temps de la monter dans sa chambre, jusqu’à se retrouver seul avec les deux jeunes. Et bim. Ils finissent lourdement assommés.

Ding Dong

Voilà le moment où Jimmy sonne à la porte. Ce même moment qui a clôturé le premier épisode. Menacé d’une arme et saisi au collet, Tuco le force à entrer pour s’expliquer.

Jimmy ne comprend pas dans quelle situation il s’est mis. Pensant y trouver Betsy Kettleman, il n’a pas encore saisi l’erreur qu’on commit ses deux complices. Appeuré, mal à l’aise il tente de s’expliquer, non sans mal.
Mais c’est quand il verra Tuco parler tel un agneau à sa grand-mère, qu’il retrouvera un peu d’assurance et tentera d’en tirer parti lors de ses explications toujours néanmoins hasardeuses. C’est au bout d’un monologue digne des meilleures plaidoiries qu’il sera emmené dans le garage pour libérer les jeunes retenus en otage. Mais voilà, il ne s’attendait pas à ce que l’un de ses complices ne le dénonce, ce qui ne manque pas d’énerver Tuco.

S01E02-Arme

L’arme braquée en direction de Jimmy, de plus en plus oppressante, on lit la peur en lui. Tremblotant, il ferme les yeux, ne voulant pas voir cette balle qui risque de mettre fin à son existance.

En plein désert

Et voilà notre Jimmy gisant au sol, bâillonné, dans le désert qu’on a tant apprécié voir dans Breaking Bad. Il doit de nouveau s’expliquer, car une personne qui débarque chez un membre d’un puissant cartel, ça éveille forcément des soupçons.

Est-il de la police, du FBI, des stups ?
Bien sur que non, c’est Jimmy McGill, comme c’est indiqué sur ses allumettes lui servant de carte de visite. Mais il ne sait pas comment convaincre Tuco qu’il dit la vérité. Il est accompagné par d’autres membres du cartel : No Doze, Gonzo et Nacho. C’est auprès de ce dernier que Jimmy trouvera une oreille attentive et qui défendra sa cause auprès de Tuco.

Mais voilà, Tuco ne peut pas laisser passer le manque de respect des deux jeunes envers sa grand mère. Ils ne peuvent s’en sortir vivants. Et c’est là que Jimmy sent qu’il peut les sauver en se livrant à une réelle plaidoirie. Il y met tout son talent, désignant Tuco comme juge doté des pleins pouvoirs. Il appuie sur le point faible de Tuco, à savoir sa relation avec sa grand-mère.
Cependant, justice doit être faite, et ils doivent payer pour ce qu’ils ont fait. Crac. Il leur brisera donc une jambe à chacun. Crac.

C’est Jimmy qui les déposera à l’hôpital, non sans une point d’humour noir quand il leur explique qu’ils peuvent s’estimer reconnaissants. Il a réussi à les faire passer de la peine de mort à une peine de 6 mois de probation.

Rendez-vous galant ?

Dans la scène suivante on retrouve Jimmy dans une situation inattendue. Un bar à cocktails, une discussion avec une femme plutôt sexy. Mais voilà, tandis que son regard s’égare dans son décolleté, le voilà perturbé par son voisin de tablée. En train de prendre l’apéritif en dégustant des grissinis, celui-ci les brise avec une sonorité proche d’un tibia écrasé par le pied de Tuco. Toute une symbolique. Et il se sent terriblement coupable au point d’aller vomir dans les toilettes.

S01E02-Apero

Ca va l’amener à débarquer chez son frère totalement ivre, oubliant son téléphone dans sa poche, ce qui rendra Chuck malade. Souvenez-vous, il est « sensible » aux ondes électromagnétiques.

Un renouveau

Un nouveau Jimmy McGill va naitre. Scène assez drôle, on le voit à l’accueil du tribunal, avec un petit chaton en peluche en guise de cadeau pour une employée. Le cadeau intéressé à bas coût pour tenter d’obtenir quelques faveurs.
Et c’est là que les petites affaires s’enchainent. Il a le sourire, il est confiant, il enchaine les procès. « It’s Showtime ». Comme si une routine était en train de s’installer dans sa vie, mais une routine qui tendrait vers le succès auquel il aspire.

Et là, gros virage à droite

Tandis qu’il s’apprête à dormir dans son miteux bureau, il a une visite: un client.
Mais pas n’importe quel client. Il s’agit de Nacho, lequel avait soigneusement gardé sa « carte de visite ». Il n’avait rien oublié quand Jimmy avait expliqué cette affaire d’argent détourné par le couple Kettleman qui se trouve en quelque sorte à l’origine de leur rencontre.
Lorsque Jimmy ne souhaitait que récupérer un client, Nacho souhaite quand à lui récupérer l’argent détourné. Inévitablement, une relation va se créer entre eux deux. Reste à savoir comment elle va évoluer.

Affaire à suivre. Mais il faudra désormais patienter une semaine.

critiqueSaul GoodmanTuco Salamanca

Vincent • 10 février 2015


Previous Post

Next Post

Comments

  1. Episode 3 : Nacho - Better Call Saul

Laisser un commentaire